Translate

mercredi 28 mai 2014

Des valises pour exposer ses produits

Samedi dernier je suis allée à mon premier "marché-valise". L'idée est aussi simple que géniale: chaque exposante (je mets au féminin, parce qu'il n'y avait effectivement que des exposantes et que ma petite recherche en ligne non exhaustive semble montrer qu'il s'agit d'un domaine très féminin) présente sa marchandise (exclusivement de la production maison non-alimentaire de bonne qualité) dans une valise aménagée:


Le concept vient des Etats-Unis, fait fureur en Allemagne, et a débarqué en Suisse alémanique en 2012 pour s'y propager comme une traînée de poudre. Cette année, plus d'une vingtaine de ces marchés ont lieu ou auront lieu outre-Sarine. Il existe même un site internet qui recense tous les marchés-valises en Suisse: www.koffer-markt.ch.
Je suis donc allée au premier Sensler Koffermarkt à Düdingen, à 10 minutes de chez nous, mais de l'autre côté de la barrière des langues:


Il y avait foule! 73 exposantes dans une salle pleine à craquer dès l'ouverture du marché! Et j'ai vraiment été étonnée de la qualité des produits. Les organisatrices de ce genre de marché choisissent les exposantes avec soin, pour éviter les doublons et la production de masse. Il y avait de tout: des vêtements pour bébé en jersey super mignon, des bagues en manches de cuiller en argent, des savons artisanaux qui sentaient bon, des bijoux en vieilles chambres à air de vélo qui me rappelaient les ballons de foot africains, des memory en feutrine aux couleurs éclatantes, des boucles d'oreilles en capsules Nespresso, des chaussons pour bébé en crochet, des foulards teints à la main, et encore, et encore...


Revenue à la maison, j'ai désespérément cherché la traduction de "Koffermarkt" en français, ainsi qu'un de ces marchés en Suisse romande (ou même en France): cela n'existe pas, du moins pas selon google. J'ose donc une traduction maison: le marché-valise. Je parie cependant que le concept va rapidement franchir la barrière des langues et s'installer en Suisse romande.

J'ai bien sûr fait quelques petites emplettes, mais j'ai également glané des idées à gauche et à droite. Je me suis abstenue de faire des photos, c'eut été un peu trop du style je-viens-ici-non-pas-pour-acheter-vos-produits-mais-pour-vous-piquer-vos-idées... Mais comme j'ai bonne mémoire, en voici quelques-unes:

  • Pour présenter des bagues: remplir un bol, un plat ou une assiette creuse avec du sable, blanc ou noir (cela fait plus classe que le sable de chantier...), et y enfoncer les bagues. Pratique et du plus bel effet dans le fond ou sur l'étagère d'une valise (oui, vous avez bien lu: une valise peut s'équiper d'étagères, j'en ai même vu plusieurs avec éclairage incorporé!).
  • Le tissu enduit, c'est LE produit. L'automne passé, lors de mon excursion à la foire Creativa à Lausanne (lire ici), il n'y en avait qu'à un seul stand, et encore, c'était un exposant qui importait ses tissus directement d'Angleterre. Maintenant on en trouve chez Manor de la marque Dailylike (décidément, une de mes favorites, et je ne suis pas payée pour lui faire de la publicité), mais également chez Mamsell, avec plus de 90 motifs différents. Il faut que je m'y mette!
  • Avec des capsules Nespresso, on peut aussi confectionner des perles, pas seulement des capsules aplaties à coup de marteau. Voilà une idée pour utiliser ma réserve de capsules récupérées. 
Je suis donc rentrée ravie, avec une nouvelle bague et des idées plein la tête, qui risquent de se retrouver sur ce blog d'ici quelques temps!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire